Handicap : comment aménager son auto ?

Afin de permettre aux personnes atteintes de handicap de se déplacer en toute autonomie, il est possible d’aménager une automobile. Il existe une grande quantité d’aménagements possibles (accélération, freinage, guidage) qui apportent une solution adaptée aux différents handicaps. Compte tenu de l’importance des frais engagés, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) prend en charge une partie ou la totalité des dépenses sous certaines conditions. Elle rembourse également les surcoûts engendrés par certains types de trajets.

Les aménagements réalisables sur une automobile

Des aménagements spécifiques pour accueillir une personne handicapée peuvent être réalisés dans un véhicule professionnel ou de tourisme. Selon les cas il sera possible :

  • D’inverser la pédale et de la placer à gauche ;
  • D’abaisser le plancher afin de permettre de conduire assis dans un fauteuil roulant ;
  • D’installer un accélérateur manuel, fixé sur le volant. Ce dispositif de forme circulaire et qui entoure le volant permet l’accélération par une simple pression de la main ;
  • D’installer un autre type d’accélérateur par levier combiné qui permet d’accélérer mais également de freiner ;
  • De mettre en place un accélérateur satellitaire, fixé au poignet et qui permet de contrôler la vitesse du véhicule par une simple pression du doigt sur une gâchette pour un résultat d’une grande précision ;
  • De rehausser les pédales ;
  • D’aménager une aide à la conduite pour les personnes hémiplégiques (par le biais d’une télécommande radio) ;
  • D’aménager un système de conduite aux pieds, pour les personnes qui n’ont pas l’usage de leurs bras.

Une aide financière pour aménager son auto

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est versée par les préfectures afin de rembourser les frais engagés par la perte d’autonomie d’une personne atteinte de handicap. Elle permet notamment une prise en charge des frais destinés à l’aménagement du véhicule utilisé par la personne dans son quotidien, aussi bien comme conducteur que comme passager. L’allocation de cette prestation permet d’assumer les frais à l’aménagement du poste de conduite et une part importante des frais liés à l’aménagement d’un habitacle pour pouvoir voyager directement en fauteuil roulant.

Elle peut également rembourser les surcoûts liés aux trajets effectués dans certaines conditions.

Cette aide financière s’élève à un montant maximum de 5 000€ pour l’aménagement d’une auto et peut être renouvelée tous les cinq ans. 100% du coût des travaux engendrés seront pris en charge s’ils ne dépassent pas la somme de 1 500€. En revanche si cette somme est dépassée, elle sera remboursée à 75%.

Quant aux surcoûts engendrés par certains trajets (trajets réguliers, départs en congés, déplacement entre le domicile de la personne et l’hôpital effectué par un tiers ou sur une distance aller-retour supérieure à 50 km), ils sont également pris en charge, à hauteur de 12 000€ maximum pour des trajets effectués en voiture particulière et de 5 000€ pour des trajets effectués à l’aide d’autres moyens de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *