Qu’est-ce qu’une auxiliaire de vie sociale ?

Les dépenses liées au vieillissement de la population ne vont faire qu’augmenter ; à cela s’ajoute le sentiment de déracinement qu’éprouvent de nombreuses personnes lorsqu’elles sont placées en maison de retraite ou Ehpad.

C’est pourquoi la société s’oriente de plus en plus vers un maintien des personnes âgées à domicile. Pour cela, il faut bien entendu de l’aide, médicale parfois mais au début simplement pour les simples tâches de la vie courante. C’est là qu’intervient l’auxiliaire de vie sociale.

Que fait l’AVS ?

Il peut s’agir d’un homme comme d’une femme, employé par la mairie, une association, une entreprise privée ou bien l’assisté lui-même, qui apporte un soutien à la personne âgée ou en situation de handicap dans toutes ces démarches : courses, cuisine, ménage, paperasse, l’auxiliaire de vie pend en charge toutes ces tâches, plus ou moins selon le degré de dépendance de la personne ; elle peut aussi être amenée à l’aider pour sa toilette ou pour s’habiller.

Au-delà de cet aspect strictement logistique, l’auxiliaire de vie sociale est une présence rassurante qui permet de maintenir le lien social et l’éveil de l’esprit. C’est donc aussi une compagnie, un soutien moral, un réconfort. Dans le cas d’une personne accidentée/handicapée, elle aura à cœur d’accompagner la personne vers plus d’autonomie.

Ce métier requiert non seulement des qualités d’organisation mais aussi d’observation ; c’est en effet l’auxiliaire de vie qui, connaissant bien la personne dont elle s’occupe, pourra repérer un éventuel changement et s’en faire le porte-parole auprès du médecin et/ou de la famille.

Comment devenir AVS ?

Pour devenir auxiliaire de vie sociale, il faut obtenir le diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP. Et il faut avant tout des qualités humaines : l’envie de s’occuper des autres, le sens de l’écoute, de l’empathie… et pourquoi pas de l’humour comme Omar Sy dans Intouchables !

Comment bénéficier de l’aide d’un AVS ?

Pour obtenir l’aide d’un auxiliaire de vie sociale, vous pouvez vous adresser à votre mairie, au conseil général, à la MDPH. Des aides peuvent être accordées dans le cadre d’un handicap ou de l’APA. Les organismes de retraites peuvent parfois également participer au financement. Le site du gouvernement est également une bonne source d’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *