Ces plateformes qui permettent aux seniors de transmettre leur savoir aux jeunes

Avec Internet, les plateformes collaboratives sont désormais légions. Au cœur de leur fonctionnement : le partage de savoir-faire et de services. Cette nouvelle économie, centrée sur la collaboration, est l’occasion de nombreux échanges, intergénérationnels entre autres.

Des seniors de plus en plus connectés

Si vous pensiez que les personnes âgées étaient dépassées par les nouvelles technologies, détrompez-vous ! Les seniors n’ont rien à envier aux petits jeunes car ils sont de plus en plus digitalisés. Abonnés à de nombreuses Newsletters, adeptes de Wikipedia, parfois même de Facebook, les sexa-, septua- et octogénaires sont, pour nombre d’entre eux, férus du Web !

Ainsi, d’après l’institut français des seniors (IFS),

  • 10,5 millions d’internautes français sont âgés de plus de 50 ans ;
  • Près de 70% des plus de 50 ans ont un ordinateur personnel ;
  • Près de la moitié des plus de 50 ans se connectent quotidiennement à Internet…

Bref, on le voit bien : les seniors ne sont pas moins connectés que le reste des Français. Toutefois, il convient de relativiser ces chiffres car une fracture numérique demeure : celle qui touche les plus de 75 ans qui, eux, se connectent moins naturellement (bien que cette fracture tende à se réduire grâce à la mise sur le marché d’appareils dédiés à cette tranche d’âge).

Des plateformes de services consacrées aux retraités actifs

Dans ce contexte, il paraît évident et normal de voir naître des plateformes destinées aux seniors et à l’échange de services entre les différentes générations. On connaissait déjà les sites, comme Paupiette, permettant aux étudiants de déjeuner ou dîner chez un retraité, ou encore ceux comme Un toit 2 générations, favorisant la cohabitation entre générations. Désormais, les retraités, jeunes et moins jeunes, peuvent transmettre leur savoir et savoir-faire grâce à Internet.

Créée en 2016, la plateforme Les talents d’Alphonse  met ainsi en relation des jeunes retraités d’Île-de-France avec des « curieux » de toutes les passions : couture, tricot, langues étrangères, photographie, dessin, piano, solfège, chant… tout y passe ! Pour 15€ de l’heure, tout un chacun peut profiter de l’expérience de ces seniors encore actifs qui, bien que retraités, ne veulent pas couper avec le monde du travail. Une idée qui plaît puisque, sur le même principe, on retrouve Nabaka, une plateforme qui propose les mêmes services, en Belgique cette fois-ci.

Mais le concept n’est pas nouveau, il faut le dire. Le site seniorsavotreservice.com permet en effet, depuis 10 ans déjà,  à des seniors de proposer leurs services en tant que bricoleurs, gardes d’enfants, cuisiniers ou autres… L’expérience est différente toutefois puisqu’il ne s’agit pas ici d’une transmission de savoir et de savoir-faire mais bien d’un service rémunéré.

Quoi qu’il en soit, ces différentes plateformes collaboratives témoignent bien d’un fait majeur : Internet, que l’on accuse souvent de couper les jeunes générations du monde réel, permet aux personnes âgées de ne pas rester seules, chez elles et de continuer à exercer leur passion, tout en transmettant leur expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *