Une journée consacrée à la lutte contre la maltraitance des personnes âgées

La maltraitance des personnes âgées est une réalité non seulement en France, mais aussi dans d’autres pays développés et même en développement. Pour faire face à ce fléau et surtout lever le tabou sur ce phénomène, l’ONU a décidé d’instaurer chaque année, le 15 juin, une journée de sensibilisation sur la maltraitance des personnes âgées.

Une journée mondiale pour sensibiliser le plus grand nombre

La maltraitance des personnes âgées est un phénomène courant dans notre société. L’Organisation Mondiale de la Santé estime qu’une personne âgée sur 10 est victime d’une maltraitance, que celle-ci soit d’ordre financier, psychologique ou sexuel. Le phénomène, semble pourtant peu alerter l’opinion publique puisque seulement un cas sur 24 fait l’objet d’une notification. Honte des victimes, leur incapacité à faire connaitre la maltraitance, ou indifférence de l’entourage, quelle que soit la raison, une chose est sûre, la société s’exprime peu ou pas du tout sur la maltraitance des séniors.

Pour sensibiliser le plus grand nombre sur ce phénomène qui touche les personnes du troisième âge, l’ONU a décidé d’instaurer une journée internationale pour lutter contre la maltraitance des personnes âgées. Cette journée de sensibilisation se déroule le 15 juin de chaque année. Pendant cette période, différents ateliers et conférences sont organisés un peu partout en France. Le 15 juin 2017, par exemple, une conférence gratuite, ouverte à tout public, sur la prévention de la maltraitance financière a été organisée au centre gérontologique départemental de Marseille.

Qu’est-ce que la maltraitance d’une personne âgée ?

La maltraitance envers une personne âgée peut prendre plusieurs formes. Cela peut aller du dénigrement du sénior par son soignant à l’abus financier, en passant par le défaut de soin et la maltraitance physique et l’abus sexuel. De récentes études ont pourtant déterminé que la forme de maltraitance la plus courante et la plus sérieuse est l’exploitation matérielle et financière des séniors. Cette exploitation financière peut également prendre plusieurs formes comme la fraude, l’utilisation abusive des procurations et des biens, le vol ou encore le refus d’accès à leur fonds.

La maltraitance peut toucher toutes les personnes âgées, mais il existe pourtant des profils plus vulnérables que d’autres. Ainsi, les séniors isolés socialement en raison d’un handicap cognitif ou physique sont les plus susceptibles de subir un tel abus de la part de leur entourage. Les personnes inscrites dans les établissements pour personnes âgées ne sont pas non plus épargnées. Soins négligés, attitudes inappropriées du personnel soignant, etc. sont autant de maltraitances auxquelles les personnes âgées peuvent faire face.

Comment reconnaitre un acte de maltraitance envers une personne âgée ?

Détecter une maltraitance envers les personnes âgées n’est pas toujours évident. Il existe toutefois des signes qui doivent alarmer. Si la personne âgée présente des traces de blessures qu’elle ne peut pas toujours expliquer, c’est peut-être le signe qu’elle est victime d’une maltraitance physique. Si elle montre des signes de dépression comme une insomnie, un manque d’appétit et d’intérêt, ou encore une apparence négligée ou si elle se montre apathique et trop calme, il faut s’alarmer. Ces signes peuvent être la conséquence d’une maltraitance.

Le comportement de l’aidant peut aussi refléter la présence d’une maltraitance. Si celui-ci se plaint constamment du sénior dont il prend soin, s’il le réprimande sans cesse et l’isole, cela peut cacher une forme de maltraitance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *