Comment obtenir la PCH, la prestation de compensation du handicap ?

La prestation de compensation du handicap est une aide financière attribuée aux personnes (adultes ou enfants et adolescents) souffrant d’un handicap. Versée par le département de résidence, elle permet de rembourser les dépenses liées à la perte d’autonomie. Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les conditions d’attribution ? À quel organisme s’adresser pour obtenir cette compensation ? Voici quelques réponses à ces questions.

La PCH en détails : les conditions d’attribution

La PCH est une aide personnalisée, c’est-à-dire qu’elle répond aux besoins de chacun. Si votre handicap nécessite un aménagement de votre voiture ou de votre logement par exemple, la PCH prendra en charge les frais engagés à cette encontre. De même, si vous avez besoin d’une assistance à domicile, le salaire versé à cet effet sera pris en charge. L’attribution de cette aide financière dépend toutefois de votre degré d’autonomie tout d’abord mais également de votre âge, de votre lieu de résidence ainsi que de vos ressources.

La PCH est attribuée aux personnes qui sont dans l’impossibilité totale ou partielle de se déplacer, de se laver ou de communiquer, entre autres. Un adulte dans ce cas peut percevoir la PCH s’il a moins de 60 ans même si, dans certains cas, il est possible de la demander jusqu’à 75 ans (si vous travaillez encore par exemple). Un enfant peut aussi bénéficier de cette aide mais il doit avoir moins de 20 ans et ses tuteurs doivent au préalable toucher l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé. Enfin, il faut résider en France : les étrangers devront ainsi fournir une carte de résident ou un titre de séjour valide. Quant aux ressources, si elles ne sont pas une condition réelle de l’obtention de la PCH, elles déterminent toutefois le taux de prise en charge.

Les démarches pour percevoir la PCH

Puisque la PCH est une aide versée par le département, vous devrez vous adresser à la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) de votre lieu de résidence. Dans le dossier que vous soumettrez, il faudra bien entendu prouver que vous répondez aux conditions d’âge et de résidence. Pour l’évaluation de l’autonomie, vous devrez fournir un certificat médical récent mais également détailler un projet de vie. Dans ce dernier, vous raconterez une journée type en mentionnant toutes les difficultés (douleur, fatigue,…) que vous rencontrez dans votre vie quotidienne. Il ne faudra rien sous-estimer parce que c’est sur cette journée type que se basera l’évaluateur. À partir du moment où vous aurez déposé votre demande, il faudra compter entre 4 et 6 mois pour obtenir une réponse.

Quels sont les besoins pris en charge ?

On a coutume de répartir les éléments de la PCH en cinq parties :

  • L’aide humaine, consacrée à rémunérer les personnes vous assistant au quotidien (l’aide ménagère n’est pas concernée) ;
  • L’aide technique (fauteuil roulant, plage braille, lève-personne…) ;
  • L’aménagement du logement ou du véhicule et les surcoûts liés aux transports
  • Certaines dépenses spécifiques ou exceptionnelles (protections pour l’incontinence, surcoût pour des vacances adaptées…)
  • L’aide animalière (pour les chiens guides d’aveugle notamment).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *