Ces associations qui sensibilisent au handicap

Le handicap, qu’il soit physique ou mental est souvent stigmatisé. Les personnes valides, faute de connaissances, ne savent pas comment agir face à une personne handicapée et peuvent même se poser de nombreuses questions. C’est pourquoi les associations comme « Action handicap France », l’APF (association des paralysés de France) ou encore LADAPT organisent des ateliers pour sensibiliser au handicap et faire évoluer les mentalités.

Des actions pour changer le regard sur le handicap dès le plus jeune âge

Pour changer les mentalités durablement, mieux vaut commencer par les plus jeunes, qui sont les adultes de demain. Et les associations l’ont bien compris ! Elles sont nombreuses à se rendre dans les écoles, collèges et lycées pour sensibiliser les enfants et adolescents au handicap. Jeux, albums, livres, DVD et CD permettent de répondre aux questions des enfants mais aussi de les habituer à cette notion de différence. Les préjugés sont alors combattus et l’insertion des enfants porteurs de handicap à l’école est plus facile.

Pour mieux comprendre ce que vit l’autre, il faut le vivre soi-même

Outre les jeux et les discours, un véritable matériel pédagogique a été développé pour faire vivre aux personnes valides les difficultés que rencontrent les handicapés. Cécité, surdité et handicap moteur rendent en effet de nombreux gestes du quotidien très complexes. Or il n’est pas toujours évident de s’en rendre compte. Comment verser de l’eau dans un verre sans en renverser, quand on ne voit pas ce qu’on fait ? Comment demander son chemin quand on n’entend pas ? Comment sortir de chez soi quand on habite au 3ème étage, que l’on est en fauteuil roulant et que l’ascenseur est en panne ?

Pour bien comprendre la difficulté de ces gestes du quotidien, il faut parfois les vivre pleinement. Les associations proposent donc cette expérience aux enfants et adultes valides. De cette manière, ils sont mieux à même d’anticiper les contraintes des personnes porteuses de handicap mais aussi de les accompagner. Il n’est en effet pas évident de guider une personne aveugle quand on voit soi-même tout ce qui nous entoure. Il faut prendre en compte tous les petits obstacles qu’une personne valide franchit machinalement (la margelle d’un trottoir, une poussette, une poutre basse…) pour mieux avertir celui qui ne les voit pas.

Des rencontres organisées pour les adultes

Ce matériel pédagogique est à la fois proposé aux enfants et aux adultes pour les sensibiliser à toutes ces contraintes qu’ils ne rencontrent pas, eux, au quotidien. Bien plus, des rencontres sont organisées pour les adultes afin de discuter avec des personnes porteuses de handicap. La force d’un témoignage est toujours marquante en effet. Entendre un aveugle témoigner de sa difficulté réelle à se déplacer en toute sécurité ou voir un sourd signer son témoignage sur sa difficulté à se faire comprendre et à communiquer au jour le jour : l’expérience est poignante et permet de réaliser combien la société n’est pas toujours adaptée au handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *